Home > Nouvelles infos sur la future Nissan Leaf
< Back

Nouvelles infos sur la future Nissan Leaf

Nouvelles infos sur la future Nissan Leaf

La Nissan Leaf est sur le point de passer le relais à une seconde génération qui s’active à peaufiner son développement. En attendant le reveal intégral prévu pour le 6 septembre prochain, Nissan tease sa nouveauté en divulguant de nouvelles informations concernant sur cette compacte 100% électrique.

 

Si l’optimisation de la batterie et du moteur électrique sont évidemment les points d’orgue du développement d’une voiture électrique pour lui assurer un maximum d’autonomie, l’aérodynamique est tout aussi cruciale. C’est d’ailleurs sur ce point précis que Nissan communique aujourd’hui, mettant en avant l’ingénierie dont a profité le design de la nippone écolo. Son dessin, « inspiré des ailes d’avion » a pour but de lui procurer le coefficient de pénétration dans l’air le plus efficace. Pour info, l’actuelle génération affiche déjà une très bonne valeur de 0,28. La seconde mouture ira donc plus loin dans ce sens et serait, toujours selon Nissan, particulièrement basse, lui assurant « une meilleure stabilité même à grande vitesse » tout en favorisant l’écoulement de l’air.

 

Une seule pédale pour conduire

Côte innovation, la future Leaf proposera en option le système de conduite semi-autonome ProPilot, étrenné par le Qashqai. Nissan présente aussi dans cette courte vidéo le e-Pedal, qui n’est autre qu’un système de récupération d’énergie au freinage plus poussé. Toujours selon la marque japonaise, le conducteur pourra effectuer 90% de son trajet en utilisant qu’une seule pédale. L’intensité du régénérateur stoppant totalement la voiture lorsque la pédale est relâchée. Ce e-Pedal servirait également d’aide au démarrage en côte. Pour l’instant, Nissan ne communique pas sur l’autonomie ou les temps de recharge de la nouvelle Leaf. Mais il y a fort à parier, au vu de ce que propose la concurrence aujourd’hui (Renault Zoé, Opel Ampera-e, BMW i3), que la japonaise devrait atteindre au minimum les 400 km (homologation)